Le métier de manip radio par JobMedical

JobMedical nous présente les caractéristiques du métier de manipulateur en électroradiologie

Afin de poser au mieux un diagnostic, le manipulateur en électroradiologie use de nombreux appareils spécialisés tels que des échographes, des mammographes, un TDM ou une angiographie numérisée.

Imagerie médicale la définition par JobMedical 

 

Tout acte de radiologie est régi par la prescription d’un médecin. L’article R. 4351-3 stipule les missions précises du métier qui sont, entre autres : l’accueil, la surveillance du patient et l’accomplissement des soins, l’injection de produits ainsi que la transmission écrite ou orale des résultats au médecin sans interprétation ou révélation du diagnostic.

Radiothérapie

 

Le manipulateur en électroradiologie a sous sa responsabilité les patients afin d’analyser au mieux leurs besoins. Il a entre autres les charges de réglage du matériel de simulation et de traitement, la mise en place des modificateurs des faisceaux et la mise à jour de la fiche d’irradiation et de traitement.

Electroradiologie

 

Régler et déclencher les appareils, surveiller et enregistrer les signaux électrophysiologiques au repos (électroencéphalogramme) autant qu’en activité.

JobMedical vous donne les compétences requises pour être Manipulateur

 

Qualités relationnelles

 

En raison de l’accueil et des examens effectués, le manipulateur en électroradiologie se doit d’être à l’écoute de ses patients et de répondre au mieux à leurs questions et à les rassurer.

 

Il se doit d’être disponible et à l’écoute. Notamment au sein de centres de cancérologie, dont les patients requièrent de plus d’attention et de soins. Bienveillance et capacités à rassurer et mettre en confiance sont les mots-clés pour ce poste.

 

De même, il est possible que dans le cadre d’examens spécifiques, le manipulateur ou la manipulatrice soit amené à travailler avec des infirmiers, des aides-soignantes ou des chirurgiens ce qui le/la met en position directe à la collaboration en équipe.

 

Précision et souplesse

 

Puisque les examens sont faits sous prescriptions médicales, le manipulateur doit être précis et rigoureux dans ses mouvements, ainsi le dosage doit d’être respecté à la lettre et les appareils doivent être réglés au millimètre près en raison des risques de radiation.

 

Avec l’évolution des techniques et des outils d’électroradiologie, les professionnels doivent avoir de grandes capacités d’adaptation et une grande curiosité afin de comprendre au mieux les nouveaux procédés.

 

Le saviez-vous ?

 

Pour devenir manipulateur en électroradiologie, deux formations sont proposées en collaboration ou sous la tutelle du Ministère de la Santé. Le DTS IMRT (Diplôme de Technicien Supérieur en Imagerie Médicale et Radiologie Thérapeutique) qui se fait en 3 années après l’obtention d’un bac S, ST2S ou STL et sous validation de dossier et le DE MER (Diplôme d’Etat de Manipulateur en Électroradiologie) qui se prépare en école spécialisé après obtention du Bac et la réussite aux examens d’entrée.

 

De plus le taux de chômage est faible puisque ce métier se pratique en établissements privés et publics, ainsi qu’au sein de dispensaires, de centres de dépistage et de médecine préventive.

 

Après quelques années d’expérience, un manipulateur en électroradiologie peut encadrer un service ou enseigner dans une école paramédicale: il peut également se reconvertir dans le domaine de la radiologie industrielle ou culturelle (musées).

 

Aujourd’hui la France compte à peu près 34 500 manipulateurs contre 26 589 en 2008.

 

Jobmedical

Laisser un commentaire