Le métier d’Auxiliaire de puériculture par Job Medical

Infirmière, aide-soignante, personnel du paramedical, Job-medical vous conseille et vous donne son avis sur les différents métiers du secteur. Egalement, sur son site Job Medical met en avant des offres d’emploi de courtes et de moyennes durée au sein d’établissements de santé comme les cliniques, les CHU, les maisons de retraite…

Job Medical nous présente le métier d’Auxiliaire de puériculture

Le rôle de l’auxiliaire de puériculture (AP) s’inscrit dans une approche globale de l’enfant et prend en compte la dimension relationnelle des soins ainsi que la communication avec la famille dans le cadre du soutien à la parentalité

Mission du métier : Auxiliaire de puériculture

Les missions de l’auxiliaire de puériculture dépendent de l’établissement dans lequel il ou elle est affecté(e). Elle peut travailler dans une crèche, dans la nurserie d’une maternité ou d’un hôpital, voire même à domicile.
En milieu hospitalier, elle peut être amenée à prendre soin d’enfants malades. Cependant, contrairement à la puéricultrice, elle n’est pas habilitée à donner des médicaments ou procurer des soins d’urgence : en cas de problème médical, elle doit en référer rapidement à son supérieur. Les responsabilités de l’auxiliaire de puériculture sont donc moins nombreuses que celles de la puéricultrice

Quelles sont les compétences requises pour devenir Auxiliaire de puériculture ?

Patience et douceur

Pour exercer ce métier, aimer les tout-petits n’est pas un critère suffisant. Patience, disponibilité et douceur sont requises pour travailler toute la journée avec des enfants en bas âge. De même, une bonne santé et un solide équilibre psychologique sont nécessaires pour s’investir dans ce métier.
Dynamisme et autorité

Pour proposer et mener à bien des activités éducatives, l’esprit d’initiative, le dynamisme et l’autorité sont les bienvenus. L’imagination et les aptitudes à l’animation doivent être complétées par un grand sens des responsabilités, une rigueur et une attention de tous les instants. La vigilance de l’auxiliaire de puériculture est en effet constamment sollicitée !

À l’écoute des parents

Le contact avec la famille reste important au quotidien. Dans l’intérêt de l’enfant, l’auxiliaire de puériculture reste soucieuse d’entretenir une relation satisfaisante avec la famille. Sa bienveillance l’aide à jouer un rôle de soutien auprès des parents. Par ailleurs, elle participe de plus en plus à l’accueil et à l’intégration sociale d’enfants handicapés ou atteints de maladies chroniques.

Le saviez vous ?

60 000 auxiliaires de puériculture exercent en France. 99 % sont des femmes.

Laisser un commentaire